Autour du mondeAfriqueAfrique du NordAsieEuropeMoyen OrientAntarctiqueCaraïbesAmazonie

Océanie

Polynésie
 
Villes submergées

Vallée sacrée des Incas

Villes Mythiques Italien
Villes souterrainesbrasilPortuguês
Peuples au mondeEspañol

Autour du monde

Amérique du NordAmérique CentralAmérique du sudPérouFrance

mercredi, 29 janvier 2020

 

Vallée sacrée

 

Sacsayhuamán o Saqsahuma se encuentra a 3.490 m.s.n.m. y es un centro arqueológico muy importante por constar de muchas construcciones en roca caliza la cual es una de las rocas más duras de acuerdo a la escala de MOHS.

Salinas de Maras

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maras

Le site archéologique inca de Písac est l'un des plus importants de la Vallée sacrée des Incas. Les ruines de Písac se trouvent sur une colline à l'entrée de la vallée. Les ruines sont réparties le long de la crête en 4 groupes : Pisaqa, Intihuatana, Q'Allaqasa, et Kinchiracay

fr.wikipedia.org/wiki/Sacsayhuam

Choquequirao

Les ruines de Choquequirao

 

La diversité est  l'expression du Divin sous toutes ses formes

123456789

Vallée sacrée des Incas

La Vallée sacrée des Incas ou Vallée de l'Urubamba est située dans les Andes du Pérou, près de la capitale de l'Empire Inca, Cuzco, et au-dessus de la ville sacrée de Machu Picchu

. La vallée est généralement considérée comme incluant tout ce qui se trouve entre Písac et Ollantaytambo, parallèle à la rivière Urubamba (Vilcanota ou Willcamayo), la rivière sacrée qui traverse cette vallée. Elle est alimentée par les nombreuses rivières qui descendent des vallées et gorges attenantes et regroupe de nombreux sites archéologiques et villages.

La vallée était autrefois appréciée par les Incas pour ses caractéristiques géographiques et climatiques. C'était un des principaux points pour l'extraction de richesses naturelles, et on y retrouvait la plus grande production de maïs du Pérou.

The valley, running generally west to east, is understood to include everything along the Urubamba River between the town and Inca ruins at Písac westward to Machu Piccu, 100 kilometres (62 mi) distant.[2] The Sacred Valley has elevations above sea level along the river ranging from 3,000 metres (9,800 ft) at Pisac to 2,050 metres (6,730 ft) at the Urubamba River below the citadel of Macchu Piccu. On both sides of the river, the mountains rise to much higher elevations, especially to the south where two prominent mountains overlook the valley: Sahuasiray, 5,818 metres (19,088 ft) and Veronica, 5,893 metres (19,334 ft) in elevation. The intensely cultivated valley floor is about 1 kilometre (0.62 mi) wide on average. Side valleys and agricultural terraces (andenes) expand the cultivatable area.[3] The valley was formed by the Urubamba river, also known as the Vilcanota River, Willkanuta River (Aymara, "house of the sun") or Willkamayu (Quechua). The latter, in Quechua, the still spoken lingua franca of the Inca Empire, means the sacred river. It is fed by numerous tributaries which descend through adjoining valleys and gorges, and contains numerous archaeological remains and villages. The Sacred Valley was the most important area for maize production in the heartland of the Inca Empire and access through the valley to tropical areas facilitated the import of products such as coca leaf and chile peppers to Cuzco.   en.wikipedia.org/wiki/Sacred Valley

Sacsayhuamán (mot quechua) est une forteresse inca située à deux kilomètres de la ville de Cuzco au Pérou. Construite à l'origine dans un but défensif, la forteresse se trouve à 3 700 m d'altitude. Elle a la forme d'une tête de puma, animal sacré dans la tradition inca.

A une cinquantaine de kilomètres de Cuzco, la ville principale des Andes, Maras s'étend sur un plateau qui domine la Vallée sacrée des Incas, à 3 300 m mètres d'altitude. La ville a surtout survécu, semble-t-il grâce à ses salines, situées à près d'une heure de marche de là, sur un versant escarpé. À cet endroit, le plateau commence à plonger vers la Vallée sacrée. A plus de 3 200 m, une source jaillit donnant naissance à un ruisseau saturé de chlorure de sodium. Un atout précieux dans cette région très éloignée de la mer. Aujourd'hui, les 700 à 800 familles qui possèdent les quelque 3 600 bassins sont organisées en coopérative. La production annuelle totale oscille entre 160 et 200 tonnes.

LINKS:

 www.cusco-peru.info Turismo Participativo - Culturas Vivas: En la zona del Valle Sagrado, están surgiendo excelentes oportunidades para los turistas para realizar turismo de cultura viva, teniendo la posibilidad de alojarse en casas de nativos y compartir con ellos sus costumbres, tradiciones y labores diarias.

Les terrasses de Moray

https://fr.wikipedia.org/wiki/Moray

Del quechua sureño machu pikchu ("Montaña Vieja") es el nombre contemporáneo que se da a una llaqta (antiguo poblado incaico) de piedra construida principalmente a mediados del siglo XV en el promontorio rocoso que une las montañas Machu Picchu y Huayna Picchu en la vertiente oriental de los Andes Centrales, al sur del Perú. Su nombre original habría sido Picchu o Picho.

www.aventureincaperou.com

A la sortie de Cuzco commence la Vallée Sacrée des Incas, le long du Vilcanota, la rivière sacrée des Incas, qui devient Urubamba plus en aval. Dans cette magnifique vallée, tout est sacré : l’air pur que l’on respire, les impressionnants glaciers coiffant les cimes des montagnes, le lit serpentant de la rivière Vilcanota, les champs de toutes les couleurs et les produits agricoles que vous pourrez gouter dans un des nombreux restaurants de la vallée, les terrasses qui forment des jardins perchés sur les pentes des montagnes et les villages traditionnels qui se succèdent tout au long du chemin, tels Pisac,Ollantaytambo, Chinchero, que nous vous proposons de découvrir lors d’une journée magique au pays des Incas.

Même si a proprement parler ces communautés ne vivent pas géographiquement dans la Vallée mais plutôt dans la cordillère qui la surplombe les habitants de la Vallée les appellent "comunidades de las alturas del Valle Sagrado" (communautés des altitudes de la Vallée Sacrée). Depuis Ollantaytambo les communautés de Huilloc et Patacancha sont les plus accessibles et accueillent quelques touristes chaque année. Plus éloignées et vivant dans les quebradas qui se trouvent derrière la chaîne qui s'étend du Pitusiray au Halancoma, les communautés de Huacahuasi, Cuncani, Quishuarani, Chupani, Quelccanca, Cochayoc et Ccachín partagent les mêmes traits culturels on croise souvent leur habitants, reconnaissables à leur poncho rouge, sur les marchés de la Vallée Sacrée entre Urubamba et Ollantaytambo, ou sur la place d'Ollantaytambo. Ce sont ces "wayruros" qui forment le gros des porteurs qui travaillent sur le célèbre chemin de l'inca. D'autres communautés comme celles de Cancha Cancha et de Pacchacc, perchées au fond des quebradas adjacentes à la Vallée forment aussi partie de ce groupe culturel très distinct parmi les communautés indigènes des Andes de la région.

https://fr.wikipedia.org/wiki/
Sacsayhuamán, Cusco, Perú, 2015-07-31, DD 36.JPG

Inhale Love
Exhale Peace
And Be Happy

cuorepuls cuorepuls cuorepuls

 

 Envoyez un courrier électronique à jslau007@aol.com    pour toute question ou remarque concernant ce site Web.
Copyright © 2009 )bjs